lundi 25 juillet 2011

La chartreuse et Tarragone

Tarragone et la chartreuse, ces deux noms sont désormais associés par leur histoire partagée. Les Pères Chartreux trouvèrent refuge dans la ville catalane et y installèrent leur distillerie en activité une partie du XXème siècle. Retour sur cette période et sur la désormais mythique Chartreuse de Tarragona.

Les circonstances de la production de chartreuse en Espagne
En avril 1903, suite aux lois sur les congrégations religieuses, les Pères Chartreux sont expulsés de leur monastère et contraints à l’exil. “Par la même occasion, l’Etat français mis la main sur leur célèbre marque de liqueur... sur la marque mais pas sur le secret de composition !”
Ils trouvent refuge en Catalogne, dans la ville de Tarragone, et y installent une distillerie. La production reprend en 1904 sous une nouvelle appellation “Liqueur fabriquée à Tarragone par les Pères Chartreux” et avec une nouvelle présentation des bouteilles.
Débute alors un conflit juridique et commercial avec les liquidateurs qui exploitent la marque sur le marché français en ayant conservé la présentation traditionnelle et jouent la confusion aux yeux des consommateurs. “A l’étranger les Pères Chartreux gagnèrent tous leurs procès et conservèrent le droit d’utiliser leur ancienne marque.”
La société qui exploitait la Chartreuse en France cesse son activité en 1929. La production se poursuit en Espagne après le retour des pères en leur monastère de la Grande Chartreuse durant la deuxième guerre, elle prendra fin au terme des années 1980 pour raisons économiques.

Spécificités de la Chartreuse de Tarragone
Distinctes des liqueurs produites en France, les différences résident dans :
  • les plantes et ingrédients entrant dans sa composition, d’origines en partie différentes lorsque produites en Espagne
  • la provenance des eaux-de-vie utilisées dans la fabrication, espagnoles à Tarragone et non plus d’origine française
  • les conditions de vieillissement des liqueurs en Catalogne, dont les fûts sont stockés dans des greniers soumis à des amplitudes de température bien supérieures à celles constatée en France.

Ces éléments influencent la composition même des liqueurs et font que celles de Tarragone diffèrent à plus d’un titre de leurs homologues françaises.
En ce qui concerne la présentation, elle a bien entendu variée au fils des temps mais l’étiquette précise l’origine géographique de la production ce qui permet de les distinguer.

Aujourd’hui, vieilles Tarragona et Santa Tecla
Depuis que la distillerie de Tarragone a cessé son activité en 1989, toute la production est effectuée à Voiron et les vieilles bouteilles espagnoles sont de plus en plus convoitées. Non seulement elles sont rares mais elles commencent à avoir un certain âge ! Prestigieuses, elles figurent parmi les chartreuse les plus recherchées.
Et c’est pour célébrer cet héritage et le lien avec la ville catalane que chaque année les Pères Chartreux produisent une série limitée de leur liqueur à l’occasion des festivités de la Santa Tecla en septembre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire